La grotte et les Kaos de Stang Ludu


Dans cette nature sauvage qui est son terrain de jeu, Bertrand a tracé cette randonnée à travers le massif granitique de Lanvénégen, la grotte et les chaos de Stang-Ludu, le ruisseau Saint-Antoine, la vallée du Naïc et le site de la Trinité.
Situation A l'ouest de la commune de Lanvénégen et en limite de Querrien et de Guiscriff.
Lieux traversés Querrien (29), Lanvénégen (56), Guiscriff (56)
Intérêts Vallée du Naïc, chaos granitiques, chapelle de la Trinité, grotte du diable, ruisseau du St-Antoine, le petit Paradis, vallée des vieux chênes
Durée/Distance 03:00 / 8,7 Km
Dénivelés +285,0 m / -285,0 m
Indice Popularité 43
Particularités Ce circuit est interdit en période de chasse.
Documentation Livret PDF
Trace GPS Fichier GPX
Montrer le point de départ Sur Google Maps

Etapes

1Stade de football

Depuis la route C8, à la sortie de Lanvénégen, après le terrain de football, prenez ce sentier balisé sur votre gauche.

2Passerelle

De nombreux cours d'eau serpentent à travers cette vallée, alimentant le Naïc. En traversant la passerelle qui enjambe le ruisseau de Pennéven, vous rejoindrez par un charmant chemin creux le village de Lanzonnet.

Les petits moulins à eau de Bertrand tournent joyeusement dans ce paisible site bucolique.

3Lanzonnet

Vous arrivez à Lanzonnet depuis la partie inférieure du village. Prenez le chemin à droite de la vieille bâtisse visible sur la photo, qui vous mène vers la partie supérieure de Lanzonnet. En quittant le village, prenez la direction de gauche. Après environ cent mètres, suivez le chemin creux sur votre droite.

Sous l'Ancien Régime, Lanzonnet était l'une des cinq seigneuries de Lanvénégen. À l'époque de la Révolution, ce village était d'ailleurs le plus peuplé de Lanvénégen.

4Les traces des charretiers du Moyen-Age

Dans ce massif granitique où affleure le sol, les charrettes du Moyen Âge ont laissé des empreintes profondes et indélébiles. La distance de 120 cm entre les traces de roues, ainsi que la présence de murs en grosses pierres de chaque côté, indiquent que ce chemin date du Moyen Âge et non de l'époque romaine.

Poursuivez jusqu'à l'intersection avec le circuit des asphodèles à droite, et celui qui nous intéresse à gauche.

5Kerancargour

Un petit détour par le hameau de Kerancargour ou Kerhargour vaut le coup d'œil.

Compte tenu du socle granitique dans cette région qui empêche le passage de l'eau, les petites fermes de ce hameau ne généraient que de maigres revenus. La plupart des maisons de ce hameau étaient ainsi habitées par des ouvriers travaillant aux carrières de kaolin à proximité, aujourd'hui fermées.

La première maison délaissée à droite laisse entrevoir, à travers les carreaux d'une fenêtre, le regard espiègle de lutins.

Découvrir plus sur Escapades Photo

Revenez sur vos pas, et prenez le premier sentier à droite.

6Immenses murets

Les talus bordant le chemin sont constitués d'immenses blocs de pierre assemblés avec une précision ancestrale. Il est probable que certains de ces blocs proviennent de sites funéraires du Néolithique.

7La grotte du Diable

Un amas de blocs et de dalles de granite enchevêtrés est ici connu sous le nom de « La grotte du Diable ».

Une particularité du massif granitique sur lequel nous nous trouvons est la présence de dalles granitiques visibles un peu partout. Elles sont le résultat d'une érosion qui a mis le granite à nu, suivie de la formation de fissures verticales, puis horizontales, au cours d'un processus s'étendant sur des millions d'années. Ces blocs se sont naturellement détachés et glissent sous l'effet de la gravité dans la vallée.

En plus des dalles horizontales, le site présente des pierres verticales de hauteur similaire, ainsi que des aménagements taillés, notamment au niveau de l'entrée, ce qui suggère une occupation pendant le Néolithique, voire le Mésolithique. Des sondages permettraient d'en savoir davantage en vérifiant les datations et en recherchant des indices dans les profondeurs.

Sources Géologie/Archéologie

Il est tout de même à noter que l'allée couverte de Keroual d'en Haut est à moins d'1 km au nord.

Descendez le sentier, puis remontez sur la rive opposée du petit ruisseau situé dans le bas fond.

8Canal d'irrigation

Il y a un siècle, ce petit canal irriguait les parcelles en contrebas, où le paysan cultivait ses champs. Tout ceci était géré par un droit d'eau régissant les journées d'autorisation.

Le sentier descend vers le ruisseau Saint-Antoine.

9Passerelle sur le St-Antoine

Cette passerelle enjambe le ruisseau St-Antoine qui délimite les communes de Lanvénégen et de Guiscriff.

Longez la rive droite du St-Antoine pendant 200 mètres environ.

10La mariée de Stang Ludu

Asseyez-vous sur ce modeste banc improvisé et contemplez ce magnifique paysage. En hiver, les chutes d'eau abondantes évoquent les voiles d'une robe de mariée.

Derrière vous se trouve le canal qui, au début du XXe siècle, alimentait en eau le moulin de la Trinité, situé à environ 2 kilomètres d'ici. Observez la roche dans laquelle le canal était creusé.

Découvrir plus sur Escapades Photo

Suivez le chemin qui traverse bientôt un champ au niveau de Stang Ludu. N'oubliez pas de remettre en place la clôture après votre passage.

11Du côté de Stang Ludu

Vers la ferme abandonnée de Stang-Ludu (vallée des cendres en français: lieu où l'on fabriquait du charbon de bois), un vieux chemin bordé de talus en pierres recouverts de mousse conduit à la chapelle de la Trinité.

12Chapelle de la Trinité

Dans un cadre verdoyant en contrebas de la route se trouve la chapelle de la Trinité. Érigé en 1645, cet édifice a été incendié en 1948 et est inscrit sur la liste complémentaire des monuments historiques. Dépourvue de toiture et de vitraux, pillée, vandalisée et envahie par la végétation, la structure a pu être préservée et dotée d'un toit grâce à l'action de l'association des Amis de la Chapelle de la Trinité.

Poursuivez vers le fond et le haut de la prairie. Vous êtes sur l'un des 2 canaux qui alimentait en eau le moulin de la Trinité dans les années 1900.

13Le petit Paradis

Vous arrivez au "Petit Paradis", où Jobic vous attend. Ici, des moulins à eau, des sculptures d'animaux, des jeux en bois, des nids, et bien d'autres merveilles sont l'œuvre des deux amis, Bertrand et Alain.

Remontez sur la rive opposée du ruisseau, vous avez mis un pas dans le département voisin et la commune voisine de Querrien.

14Pont de la Trinité

L'allée dans les sous-bois mène au pont de la Trinité qui enjambe le cours d'eau du St-Antoine.

Prenez le sentier à droite juste avant d'atteindre la route et vous arrivez sur le sentier de la "Vallée des Vieux Chênes".

15La vallée des vieux chênes

Les vieux chênes qui bordent ce vieux canal, alimentant en eau le moulin Goenvic situé plus loin, ont un âge estimé entre 350 et 450 ans. Celui représenté sur la photo est estimé à 450 ans, et aurait donc été contemporain de Henry IV.

Le sentier suit les méandres du Naïc, traverse la route D177, puis rejoint le point de départ via l'étape 2.

Randonnée effectuée le 13/09/2023. Les itinéraires et descriptions sont présentés uniquement à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité du rédacteur.

La grotte et les Kaos de Stang Ludu


Dans cette nature sauvage qui est son terrain de jeu, Bertrand a tracé cette randonnée à travers le massif granitique de Lanvénégen, la grotte et les chaos de Stang-Ludu, le ruisseau Saint-Antoine, la vallée du Naïc et le site de la Trinité.
Situation A l'ouest de la commune de Lanvénégen et en limite de Querrien et de Guiscriff.
Lieux traversés Querrien (29), Lanvénégen (56), Guiscriff (56)
Intérêts Vallée du Naïc, chaos granitiques, chapelle de la Trinité, grotte du diable, ruisseau du St-Antoine, le petit Paradis, vallée des vieux chênes
Durée/Distance 03:00 / 8,7 Km
Dénivelés +285,0 m / -285,0 m
Indice Popularité 43
Particularités Ce circuit est interdit en période de chasse.
Documentation Livret PDF
Trace GPS Fichier GPX
Montrer le point de départ Sur Google Maps

Etapes

1Stade de football

Depuis la route C8, à la sortie de Lanvénégen, après le terrain de football, prenez ce sentier balisé sur votre gauche.

2Passerelle

De nombreux cours d'eau serpentent à travers cette vallée, alimentant le Naïc. En traversant la passerelle qui enjambe le ruisseau de Pennéven, vous rejoindrez par un charmant chemin creux le village de Lanzonnet.

Les petits moulins à eau de Bertrand tournent joyeusement dans ce paisible site bucolique.

3Lanzonnet

Vous arrivez à Lanzonnet depuis la partie inférieure du village. Prenez le chemin à droite de la vieille bâtisse visible sur la photo, qui vous mène vers la partie supérieure de Lanzonnet. En quittant le village, prenez la direction de gauche. Après environ cent mètres, suivez le chemin creux sur votre droite.

Sous l'Ancien Régime, Lanzonnet était l'une des cinq seigneuries de Lanvénégen. À l'époque de la Révolution, ce village était d'ailleurs le plus peuplé de Lanvénégen.

4Les traces des charretiers du Moyen-Age

Dans ce massif granitique où affleure le sol, les charrettes du Moyen Âge ont laissé des empreintes profondes et indélébiles. La distance de 120 cm entre les traces de roues, ainsi que la présence de murs en grosses pierres de chaque côté, indiquent que ce chemin date du Moyen Âge et non de l'époque romaine.

Poursuivez jusqu'à l'intersection avec le circuit des asphodèles à droite, et celui qui nous intéresse à gauche.

5Kerancargour

Un petit détour par le hameau de Kerancargour ou Kerhargour vaut le coup d'œil.

Compte tenu du socle granitique dans cette région qui empêche le passage de l'eau, les petites fermes de ce hameau ne généraient que de maigres revenus. La plupart des maisons de ce hameau étaient ainsi habitées par des ouvriers travaillant aux carrières de kaolin à proximité, aujourd'hui fermées.

La première maison délaissée à droite laisse entrevoir, à travers les carreaux d'une fenêtre, le regard espiègle de lutins.

Découvrir plus sur Escapades Photo

Revenez sur vos pas, et prenez le premier sentier à droite.

6Immenses murets

Les talus bordant le chemin sont constitués d'immenses blocs de pierre assemblés avec une précision ancestrale. Il est probable que certains de ces blocs proviennent de sites funéraires du Néolithique.

7La grotte du Diable

Un amas de blocs et de dalles de granite enchevêtrés est ici connu sous le nom de « La grotte du Diable ».

Une particularité du massif granitique sur lequel nous nous trouvons est la présence de dalles granitiques visibles un peu partout. Elles sont le résultat d'une érosion qui a mis le granite à nu, suivie de la formation de fissures verticales, puis horizontales, au cours d'un processus s'étendant sur des millions d'années. Ces blocs se sont naturellement détachés et glissent sous l'effet de la gravité dans la vallée.

En plus des dalles horizontales, le site présente des pierres verticales de hauteur similaire, ainsi que des aménagements taillés, notamment au niveau de l'entrée, ce qui suggère une occupation pendant le Néolithique, voire le Mésolithique. Des sondages permettraient d'en savoir davantage en vérifiant les datations et en recherchant des indices dans les profondeurs.

Sources Géologie/Archéologie

Il est tout de même à noter que l'allée couverte de Keroual d'en Haut est à moins d'1 km au nord.

Descendez le sentier, puis remontez sur la rive opposée du petit ruisseau situé dans le bas fond.

8Canal d'irrigation

Il y a un siècle, ce petit canal irriguait les parcelles en contrebas, où le paysan cultivait ses champs. Tout ceci était géré par un droit d'eau régissant les journées d'autorisation.

Le sentier descend vers le ruisseau Saint-Antoine.

9Passerelle sur le St-Antoine

Cette passerelle enjambe le ruisseau St-Antoine qui délimite les communes de Lanvénégen et de Guiscriff.

Longez la rive droite du St-Antoine pendant 200 mètres environ.

10La mariée de Stang Ludu

Asseyez-vous sur ce modeste banc improvisé et contemplez ce magnifique paysage. En hiver, les chutes d'eau abondantes évoquent les voiles d'une robe de mariée.

Derrière vous se trouve le canal qui, au début du XXe siècle, alimentait en eau le moulin de la Trinité, situé à environ 2 kilomètres d'ici. Observez la roche dans laquelle le canal était creusé.

Découvrir plus sur Escapades Photo

Suivez le chemin qui traverse bientôt un champ au niveau de Stang Ludu. N'oubliez pas de remettre en place la clôture après votre passage.

11Du côté de Stang Ludu

Vers la ferme abandonnée de Stang-Ludu (vallée des cendres en français: lieu où l'on fabriquait du charbon de bois), un vieux chemin bordé de talus en pierres recouverts de mousse conduit à la chapelle de la Trinité.

12Chapelle de la Trinité

Dans un cadre verdoyant en contrebas de la route se trouve la chapelle de la Trinité. Érigé en 1645, cet édifice a été incendié en 1948 et est inscrit sur la liste complémentaire des monuments historiques. Dépourvue de toiture et de vitraux, pillée, vandalisée et envahie par la végétation, la structure a pu être préservée et dotée d'un toit grâce à l'action de l'association des Amis de la Chapelle de la Trinité.

Poursuivez vers le fond et le haut de la prairie. Vous êtes sur l'un des 2 canaux qui alimentait en eau le moulin de la Trinité dans les années 1900.

13Le petit Paradis

Vous arrivez au "Petit Paradis", où Jobic vous attend. Ici, des moulins à eau, des sculptures d'animaux, des jeux en bois, des nids, et bien d'autres merveilles sont l'œuvre des deux amis, Bertrand et Alain.

Remontez sur la rive opposée du ruisseau, vous avez mis un pas dans le département voisin et la commune voisine de Querrien.

14Pont de la Trinité

L'allée dans les sous-bois mène au pont de la Trinité qui enjambe le cours d'eau du St-Antoine.

Prenez le sentier à droite juste avant d'atteindre la route et vous arrivez sur le sentier de la "Vallée des Vieux Chênes".

15La vallée des vieux chênes

Les vieux chênes qui bordent ce vieux canal, alimentant en eau le moulin Goenvic situé plus loin, ont un âge estimé entre 350 et 450 ans. Celui représenté sur la photo est estimé à 450 ans, et aurait donc été contemporain de Henry IV.

Le sentier suit les méandres du Naïc, traverse la route D177, puis rejoint le point de départ via l'étape 2.

Randonnée effectuée le 13/09/2023. Les itinéraires et descriptions sont présentés uniquement à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité du rédacteur.